De la revalorisation textile aux fibres recyclées

En décembre 2017, nous avons découvert des milliers de rouleaux de tissu dormants chez des fabricants français, attendant d’être jetés ou destockés. Ces rouleaux sont devenus naturellement la matière de nos premiers modèles et de la gamme Revalorisée, car en puisant dans l’existant, on évite la fabrication de nouvelles matières et l’impact qui en découle.

Parfois contraints par les quantités de tissu retrouvées, nous avons cherché d’autres sources d’approvisionnements et le recyclage est apparu comme la suite logique de notre démarche. Se tourner vers des fibres recyclées est une autre façon pour nous de valoriser l’existant et de ne pas créer de tissu à partir de matière vierge. Ainsi est née la gamme Recyclée.

Qu’est-ce qu’une fibre recyclée ?

Un point sur le recyclage

Le recyclage permet de réutiliser et de transformer une matière première devenue déchet et de lui offrir une nouvelle vie, loin des sites d’enfouissement et des incinérateurs. Selon l’Ademe, 210 000 tonnes de chaussures et textiles usagés ont été collectées et triées en 2016 : 60 % ont été réutilisées et 40 % recyclées, soit près de 84 tonnes pour une seule année et un seul pays.

Ces chiffres nous montrent que la filière du recyclage est active et qu’il est indispensable de valoriser les matières recyclées, alors que 8 millions de tonnes de plastique rejoignent les océans chaque année et que 26 millions de tonnes de plastique sont mises en décharge, aux Etats-Unis seulement.

Le polyester recyclé permet d’éviter l’extraction de pétrole. Le WRAP (Worldwide Responsible Accredited Production) a par ailleurs déclaré que sa production réduirait les émissions de CO2 de 32 % par rapport au polyester ordinaire.

Processus de recyclage du coton et du polyester

Afin de le recycler, le coton est en grande partie collecté par les associations, qui récupèrent les vêtements trop usés en 100 % coton. Ces derniers sont ensuite déchiquetés pour déconstruire la fibre de coton qui sera broyée puis filée traditionnellement. Les fibres de coton recyclé sont plus courtes que celles du coton vierge, elles doivent donc être associées à une autre fibre qui les rendra plus résistantes, comme le polyester.

Le polyester est fabriqué à partir de PET, de polyéthylène téréphtalate, le plastique le plus répandu. Il peut être recyclé de deux manières :

  • recyclage mécanique : les objets sont réduits en granules, qui sont ensuite fondues puis filtrées avant d’être transformées en filaments. Les filaments de polyester sont assemblés par un système à base d’air et deviennent des fils. Les fils sont entourés autour d’une bobine et retravaillés pour être plus souples.
  • recyclage chimique : par une réaction chimique, les monomères (molécules simples) des produits en plastique sont restitués puis rassemblés en polymères (chaîne de molécules) pour reconstituer un polyester vierge.
schéma fibre recyclée
Processus du recyclage du polyester et du coton

Les fibres recyclées chez Ecclo

Les modèles de notre gamme Recyclée sont conçus à partir de fils composés de 50 % de coton recyclé (chutes et vêtements défibrés) et 50 % de polyester recyclé (bouteilles en plastique). Il s’agit du fil ECOLIFE, plus particulièrement ECOPOLYCOT, produit par l’usine espagnole Belda Llorens.

Belda Llorens est pionnière en matière de production écologique. Depuis plus de 65 ans, la durabilité est au cœur de sa politique industrielle : 95 % de ses produits répondent à des critères de durabilité, de transparence et de traçabilité. Sur une année, l’usine estime économiser près de 7 milliards de litres d’eau et 9 millions de kW/h d’électricité par rapport à la fabrication de tissu vierge. De plus, 1 400 tonnes de textiles (soit 10 400 000 m² de surface non-cultivés) et 3,8 millions de bouteilles en plastique sont revalorisées chaque année. Enfin Belda Llorens économise 1 540 tonnes de CO2 grâce à une fabrication neutre en carbone.

Les fils ECOLIFE sont filés en Espagne. Ils sont tricotés en molleton (tissu sweatshirt) ou en jersey (tissu T-shirt) en France, dans la Somme. Les pièces sont ensuite confectionnées dans le bassin roannais.

Les microparticules, la face cachée du polyester recyclé ?

Le polyester recyclé, tout comme le polyester et d’autres textiles synthétiques, libère des microparticules de plastique lors des lavages. Selon une étude réalisée par l’Université de Plymouth, plusieurs centaines de milliers de fibres plastique pourraient être libérées à chaque cycle de machine à laver.

Cependant, cette affirmation est à nuancer. En effet, les fibres naturelles sont également présentes dans les mers et océans. Et elles sont plus polluantes que ce que l’on croit.

Nous nous fondons ici sur l’analyse de l’ingénieure matériaux Kakolina. De nombreuses études ne prennent pas en compte l’effet des microfibres naturelles sur l’environnement et mettent l’accent sur les microparticules de plastique seulement. Pourtant, il a été démontré que, comparé au polyester, 4 à 5 fois plus de fibres de coton sont créées à chaque cycle de lavage, quelle que soit la température. Cela pose un problème car, bien que biodégradables – contrairement aux fibres synthétiques –, les fibres naturelles mettent longtemps à se dégrader et se désagrègent en nanoparticules. La durée de dégradation augmente dès qu’un traitement chimique est réalisé sur la fibre textile (teinture, imperméabilisation, etc.), jusqu’à plus d’une centaine d’années. Récemment, nous avons découvert que près de 80 % des fibres retrouvées dans les fonds marins du sud de l’Europe étaient des fibres naturelles de coton et de lin.

Finalement, alors que l’on pensait les fibres naturelles exemptées de pollution marine, on découvre qu’elles sont plus présentes dans les fonds marins que les microparticules synthétiques. Pour limiter la dispersion de particules dans l’eau, vous pouvez utiliser des filets de lavage ou des cartouches reliées au tuyau d’eau permettent de récupérer les particules. Pour plus d’informations sur le lavage, nous vous conseillons notre article dédié.

fibre recyclée groupe T-shirts Ecclo

Nous n’avons pas lancé la gamme Recyclée sans étudier ses failles. Loin de là. L’industrie textile pollue. Teinture déversée dans les eaux sans traitement préalable, transformation des matières fossiles, déchets… Toutes les étapes de la vie d’un vêtement ont un impact sur l’environnement. 

Il est en notre pouvoir de proposer des alternatives durables. C’est ce que nous faisons dès aujourd’hui grâce à des matières recyclées fabriquées localement, une confection française et une production raisonnée.

Sources

« Impact du lavage des textiles naturels & synthétiques sur l’environnement » Kako pour Kakolina

« Le polyester recyclé est-il une alternative durable ? », Les Optimistes

« Le polyester recyclé est-il vraiment eco-friendly ? », Marjorie van Elven pour Fashion United

« Qu’est-ce que le coton recyclé ? », WE DRESS FAIR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.